Sélectionner une page

Molière au musée

Molière au Musée de Vulliod Saint Germain de Pézenas !

3 Rue Albert Paul Alliès, 34120 Pézenas 04 67 98 90 59

Le Musée possède différents objets qui se rapportent au séjour de Molière à Pézenas,

Médaillon de Molière en Saint-Jean-Baptiste tenant un exemplaire de Dom Juan -Ecole française du 17ème siècle

 

Curieux médaillon peint à l’huile représentant Molière en Saint Jean Baptiste tenant un exemplaire du «Dom Juan» dans sa main.

« Cette miniature en vélin, provenant de la collection du Dr Bastard, représente jean-Baptiste Poquelin sous l’apparence de son saint patron, tenant dans la main un bâton terminé par une croix entourée d’un ruban bleu sur lequel est inscrit la formule : ‘H.CV. caritas », variante de l’inscription que l’on trouyve habituellement sur la bannière de Saint Jean Baptiste : »Ecce agnus dei ».

Cette image associa des éléments religieux à l’élément profane (sinon athée) qu’est l’exemplaire de Don Juan que Molière tient dans sa main gauche, est sans nul doute d’inspiration libertine.

Buste de Molière par HOUDON

 

A l’opposé figure le Molière de Houdon, appelé Buste de Molière par HOUDON

parfois, Molière de la postérité, qui est la représentation la plus connue du personnage.

cette oeuvre a été réalisée par Antoine HOUDON en 1773 pour la Comédie-Française à l’occasion du centenaire de la mort du comédien

 

Mais la pièce la plus prestigieuse,

récemment acquise grâce à une souscription publique lancée en 2007 par

l’Association des Amis de Pézenas et la Fondation du patrimoine, est :

Le fameux fauteuil « observatoire » de Molière,

dans lequel il venait s’asseoir lorsqu’il rendait visite à son ami le barbier Gély à Pézenas, en 1650, 1653, 1655 et 1656.

 

A travers les anecdotes, la tradition rapporte comment il y observait les caractères de ses contemporains qu’il devait ensuite transposer dans les personnages de ses pièces .

Pour mémoire, en effet deux fauteuils encadrent la vie de Molière, homme de théâtre.

Le dernier, dans lequel il donna la quatrième représentation du « Malade imaginaire », à l’issue de laquelle il trouva la mort, est le plus connu. Il figure comme une relique, sous une chasse de verre, dans le Foyer de la Comédie française, à Paris.

Mais il en est un second, connu seulement par quelques uns aujourd’hui, et pourtant vénéré par les moliéristes du XIXe siècle ; « un fauteuil de jeunesse » qui se rattache à un Molière itinérant, courant la province, aux débuts de sa carrière de comédien et d’auteur dramatique : « le fauteuil du barbier de Pézenas. »

En 2007, les Amis de Pézenas lançaient une souscription sous l’égide de Fondation de France pour racheter le fauteuil dans lequel Molière s’asseyait chez son ami le Barbier Gély.

Le 4 juin 2009 , le fauteuil qui n’avait plus paru depuis les fêtes de Molière de 1893 et 1897, est revenu à Pézenas pour se fixer définitivement au Musée de Vulliod Saint Germain, où trois salles ont été spécialement aménagées pour le recevoir dans le cadre d’une exposition sur le mouvement moliériste en France et en Europe au XIXe siècle.

Histoire du fauteuil

 

NOTICE ASTRUC 1836 SUR LE FAUTEUIL MOLIERE DE PEZENAS

Les Amis de Pézenas décident de lancer une souscription pour l’Achat du fauteuil et son retour à Pézenas

DOCUMENT CLAUDE ALBERGE 2007 ACCOMPAGNANT LE LANCEMENT DE LA SOUSCRIPTION P1-13

 

DOCUMENT CLAUDE ALBERGE 2007 ACCOMPAGNANT LE LANCEMENT DE LA SOUSCRIPTION P14-25

 

2007 BULLETIN DE SOUSCRIPTION POUR L’ACHAT DU FAUTEUIL DE MOLIERE ET SON RETOUR A PEZENAS

 

 

 

Cette même année 2009, l’exposition annuelle du Musée de Vulliod Saint-Germain était consacré à Molière

 

 

 

 

 

ADP juin sept 2009 numéro double 50-51 Catalogue de l’Exposition Molière dans un fauteuil